Bronchiolite


Le verdict est tombé hier … la bronchiolite !

C’est une infection virale aigüe qui touche les petites bronches des jeunes enfants. Chaque hiver, environ 30 % des nourrissons sont touchés. Les garçons représentent environ 60% des bébés atteints de bronchiolites. Malgré ses symptômes souvent impressionnants, c’est une maladie bénigne mais, chez l’enfant de moins de 3 mois, elle peut être grave. Cette infection se guérit en 5 à 10 jours environ avec une toux persistante durant 2 à 3 semaines.

Chez nous, la bronchiolite a débuté avec une rhinite, une toux de plus en plus grasse qui a provoqué un gêne respiratoire (une respiration sifflante) avec une fièvre très modérée. Ajoutons à cela que mon petit bonhomme semblait bien moins dynamique que d’habitude. De fait, rendez-vous rapide chez le médecin pour éviter les complications … et, ouf, nous avons eu de la chance car le kinésithérapeute a pris le soir même mon fils pour une séance de kiné respiratoire.

Que faire quand bébé a une bronchiolite ?

  • Aérer la chambre du bébé

  • Donner à boire régulièrement

  • Désinfecter le nez avec du sérum physiologique

  • Utiliser des mouchoirs jetables

  • Ne pas le remettre à la crèche ou chez la nounou avant la fin des manifestations

  • Surveiller la respiration du bébé

  • Se laver les mains soigneusement avec du savon avant de s’occuper de bébé

  • Coucher l’enfant sur le dos en mettant un petit coussin sous son matelas pour le surélever

  • Réduire la température de la chambre à 18-19°C

  • Fractionner les repas car les enfants se nourrissent moins bien (ce qui peut provoquer une déshydratation, manque d’eau dans le corps).

  • Donner du paracétamol en cas de fièvre

Remarque :

Généralement, les antibiotiques ne sont pas prescrits car ils n’ont aucune action sur les virus. La kinésithérapie respiratoire demeure le traitement primordial de la bronchiolite. Elle a pour objet de permettre d’évacuer les sécrétions bronchiques de l’enfant.

Le kiné va intervenir sur votre enfant :

  • Pour l’aider à évacuer les glaires qui sont dans les poumons et qui gênent sa respiration
  • Pour dégager son nez
  • Pour surveiller son état

Comment se passe une séance de kiné respiratoire ?

-> Lavage du nez pour aider l’enfant à mieux respirer

-> Désencombrement bronchique pour faire remonter les glaires des bronches vers la gorge

-> Toux provoquée pour faire remonter les glaires vers la bouche

Une fois dans la bouche, les glaires sont le plus souvent avalées et évacuées par les selles.

Les séances sont impressionnantes mais ne sont ni douloureuses ni dangereuses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s