Klorane – Dossier expert du mois, les colères


Dans la mesure où je suis obligée de me reposer et de rester sur mon canapé, j’ai tendance à faire de mon ordinateur portable mon meilleur ami. En surfant, j’ai trouvé un site bien intéressant qui parle des colères des petitous en distinguant 3 étapes au niveau du développement de l’enfant à ce sujet :

Je me suis donc intéressée à la période qui me concerne actuellement et, clairement, j’ai trouvé des réponses !

Comme je m’en doutais, mon petit chérubin est en plein apprentissage du principe de réalité mais, voilà, la frustration du moment la met en colère. Mon petit chat ne maîtrise pas le langage donc, frustré, il s’exprime à sa façon en se mettant en colère :

-> parce qu’il ne sait pas faire tout seul : il faut essayer de comprendre la demande (pas facile quand son fils parle serbo-croate  hein !), rassurer l’enfant en exprimant qu’il a compris et qu’il va répondre à la requête. => Exemple : Petit Chaton veut son doudou seulement il ne peut pas l’attraper car il est dans le lit donc on l’entend chouiner et, oui, on a compris donc on lui donne le fameux objet transitionnel. Là où ça devient plus tendu, c’est lorsque le parent ne peut pas satisfaire l’enfant (c’est dangereux) : il importe que l’adulte reste calme, parle sereinement en répétant que ce n’est pas possible même si le bébé continue de se montrer colérique pour finir par dire que lorsque l’enfant sera calmé, il y aura d’autres choses à faire dont, pourquoi pas, un câlin !

->  parce que c’est plus simple pour lui de passer par l’adulte pour atteindre son but … l’enfant veut faire seul et il n’y arrive pas mais cette situation d’échec le met en colère. Inutile de le raisonner ou de crier plus fort. Il est plus judicieux d’attendre quelques minutes que la tension descende (au besoin en isolant l’enfant dans un endroit qui calme) pour expliquer qu’il est important d’apprendre à faire seul et pour proposer des stratégies d’aide adaptées. => Exemple : Petit Chat pique une colère monumentale au restaurant car il ne parvient pas à manger seul malgré ses nombreux efforts

-> parce qu’il veut monopoliser l’attention des adultes et vérifier sa positon de bébé tout puissant qui découvre le « non » et s’oppose. L’adulte va devoir apprendre à ne pas répondre à toutes les exigences de l’enfant qui s’oppose ou qui veut vérifier sa position de « toute puissance ». Et il faut garder à l’esprit que la colère exprime le besoin de limites que l’enfant  n’est plus à même de se donner seul. Et, là, il est important que l’adulte reste calme tout en restant ferme sur ses positions. On peut proposer à l’enfant d’aller se calmer et se reposer > le coin qui rend calme pour aider l’enfant à reprendre le contrôle sur ses émotions

Une autre chose très importante : après la colère (la crise), il est important de rassurer l’enfant sur son affection inconditionnelle et d’éviter les formules « je ne t’aime plus », « tu es méchant » … faîtes la paix et rappelez votre Amour pour ce petit bébé. Pour bien gérer ce type de situation, évitez d’amoindrir la colère, de l’étouffer, de la refuser (en lui disant « Ce n’est pas grave ») mais tentez de comprendre ce qui l’a déclenchée pour calmer sa contrariété.

En pratique :

Vers 18 mois c’est votre calme et votre équilibre qui va permettre à l’enfant de surmonter sa frustration et les apprentissages vont l’aider vers l’autonomie qui réduira les colères.

Autour des 2 ans, pendant la phase d’opposition, l’apparition du langage va permettre de mettre des mots sur la colère de l’enfant et diminuer les crises motrices, et votre fermeté, qui rassure l’enfant sur les limites, évitera la reproduction des crises qui est inévitable si l’enfant obtient un bénéfice en faisant sa colère.

Source : Docteur Marco Prunet, pédiatre / dossier Klorane

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s