Parce qu’en plus il faut écouter les enfants ? Ben voui ma bonne dame ! Preuve à l’appui !


Il faut les écouter et il faut les entendre en plus !

La preuve :

Hier, après le bain, au moment où l’on met le pyjama, mon Petit Chaton dit « dodo » plusieurs fois. Mon chéri passe outre en expliquant qu’on ne va pas tarder à passer à table. Je m’active en cuisine et je prépare rapidement le repas. Au bout de quelques toutes petites minutes, on se met à table mais, là, Petit Chaton refuse de manger. Il balance sa cuillère pleine et en met partout. Je lui demande de nettoyer et il le fait sans rechigner (youpi ! une bonne chose d’intégrée). Je me lance alors dans la préparation d’un biberon de lait agrémenté de céréales enfantines en espérant qu’il en prenne un peu avant d’aller au lit. Mais, échec cuisant. On quitte la table et on s’installe sur le canap’ en se disant que ça serait plus cosy et que ça permettrait peut être au Petit Chaton de boire son biberon plus facilement puisqu’on réactive le rituel qu’on avait avant qu’il prenne un repas le soir. Mais, non, il refuse encore. Là, sans crise, sans cri, je décide de le mettre au lit sans repas (je peux vous dire que ça m’a demandé de prendre sur moi !!!). On couche le Petit Chaton qui ne moufte pas (bien au contraire !).

Au bout d’une bonne demi-heure, on l’entend pleurer. Du coup, on va le chercher et on lui propose à nouveau son biberon. Il l’a sifflé d’un coup d’un seul. Reposé, il était tout content de partager quelques minutes avec nous avant de retourner dans son lit pour rejoindre les bras de Morphée.

Là où je suis fière de nous c’est qu’on a géré la situation sans cri, sans s’emballer, sans se fâcher … le tout très sereinement et très calmement en essayant de trouver la solution qui convienne le mieux et à tout le monde. Bon, certes, ça m’a demandé de gros efforts pour le coucher sans manger mais, bon, il n’est pas à plaindre et il me semblait qu’il était plus important pour lui, à ce moment précis, de dormir. Au final, mon Petit Chaton est allé se coucher le ventre plein. Encore une fois, résolution du conflit gagnant gagnant (merci Gordon !). Mais on peut là aussi référer à Parler Pour Que Les Enfants Écoutent, Écouter Pour Que Les Enfants Parlent  de Faber et Mazlish.

Dans un deuxième temps, par contre, je me dis que nous n’avons pas été assez vigilants car le Petit Chaton nous avait prévenus : il voulait dormir, il voulait faire « dodo » et, même si on l’a écouté, on ne l’a pas entendu. C’est bien dommage !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s