Et si on changeait la couche de bébé debout ?


Je me suis clairement aperçue que mon Petit Chaton, 17 mois,  commençait sérieusement à saturer de la position allongée pour le change maintenant qu’il se déplace comme un grand. Il réclame, à sa façon (coups de pied dans le ventre, tentatives de retournement pour me rendre la tâche du change bien difficile, suçotage des tubes de crème qu’il chipe dans le panier disposé sur le plan à langer, jetage des peluches et des produits de soin …), le change en position verticale.

Pour faciliter la tâche, on utilise depuis maintenant près de 2 mois des couches culottes. En effet, ce genre de couche me semble plus pratique pour le change en position verticale.

On commence à délaisser la table à langer. Nous avons investi dans un tapis tout doux que l’on a disposé au sol pour délimiter l’espace du change.

Pour le change debout, on collabore mon fils et moi. Je prends en compte les nouveaux besoins de mon loulou et je l’aide dans la tâche à accomplir.

  • On commence par enlever les chaussons alors que Petit Chaton est en position assise.
  • Ensuite, mon Petit Chaton enlève seul ses chaussettes toujours en position assise.
  • Puis, je l’aide pour le pantalon car ce n’est pas facile. Il se met debout et se soutient en me tenant aux épaules et lève les jambes l’une après l’autre pour retirer le pantalon.
  • Je déboutonne le body et le lève de manière à enlever la couche-culotte. Petit Chaton est encore en position debout et se maintient en se tenant à moi. Il lève les jambes l’une après l’autre pour se défaire de la couche.
  • Je nettoie les parties intimes et les fesses du loulou avec mon coton imbibé de PhysiObébé (gamme Mustela) pour lui mettre la couche propre.
  • On procède de la même façon : il lève les jambes l’une après l’autre pour que je puisse lui mettre la couche.
  • Je boutonne le body.
  • Je lui mets le pantalon (toujours une jambe après l’autre).

S’il y a un caca, j’admets, pour le moment, je privilégie la position allongée. Je ne me sens pas encore prête à gérer autrement pour l’instant. Ca viendra.

Effectivement, pour un change en position verticale, mon rôle d’adulte est différent. Je ne suis plus là pour tout faire. L’objectif, au contraire, est d’aider le loulou à faire seul. Je vous l’ai dit mais je le répète (oui, oui, je radote) mais, par exemple, le soir, mon Petit Chaton commence à se déshabiller seul.

Tout le long du change, je parle. Je dis à mon Petit Chaton ce que je fais en détaillant les étapes.

Généralement, le 1er change de la journée se fait sur le plan à langer dans la pénombre. Ceci étant, j’entends aussi mon enfant et, par exemple, ce matin, il me montrait le salon donc j’ai pris avec moi tout mon attirail et je l’ai changé en position verticale dans le salon sur la table. Il était tout content. Je n’étais pas disposée à essuyer une grosse colère du Petit Chaton ; il me paraissait plus important de m’adapter pour que nous débutions tous la journée du bon pied avec le sourire.

Et, pour les autres changes, j’avise selon ce que souhaite mon loulou. Si je vois qu’il n’est pas disposé à être changé en position allongée, ce n’est pas grave car, dans ce cas de figure, on se pose sur le tapis et on gère en position verticale.

Autant mon chéri était assez récalcitrant au départ en disant « mais ce n’est pas lui qui décide quand même ! », autant maintenant il se rend bien compte que c’est plus « simple » de faire comme Petit Chaton le sent. On évite les larmes de crocodile mais, surtout, on permet à notre petit bonhomme d’apprendre à faire seul et d’aller vers l’autonomie.

Mon petit coin de change en position verticale sera évolutif car il est prévu d’installer aussi une chaise confortable ou un petit banc plus tard qui permettra à mon Petit Chaton de se poser pour se déchausser, s’habiller / se déshabiller seul.

Petite remarque :

A l’heure actuelle, aussi, je n’impose pas le change et je demande à mon Petit Chaton. Je lui demande « on va changer la couche ? » … ainsi, s’il est disposé, il se rend directement dans sa chambre. Il lui arrive d’être si impliqué dans son activité (le jeu) qu’il n’est pas prêt au moment où je le souhaite pour le change. Je n’insiste pas alors (à moins bien entendu que le moment du change me semble obligatoire car il vient de faire un caca par exemple). Et, je le laisse venir à moi quand, lui, il se sentira prêt.

Publicités

Une réflexion sur “Et si on changeait la couche de bébé debout ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s