Autonomie


Mon Petit Chaton n’a pas 3 ans mais, pour autant, il demande déjà à avoir un peu plus d’autonomie chaque jour et, sérieusement, j’adore le voir évoluer ainsi.

Aujourd’hui, justement, je voulais vous parler de l’autonomie. L’autonomie se développe réellement dans les premiers mois qui suivent le premier anniversaire. À 15 mois, l’enfant se reconnaît dans le miroir et n’essaie plus de toucher l’« autre » bébé qu’il y voit. Vers 18 mois, et comme la plupart des tout-petits, il passe par la phase du « non » : c’est sa réponse à tout ! C’est pour lui une manière d’affirmer son individualité (nous sommes en plein dedans actuellement chez nous). La capacité à être autonome se développe à mesure que l’enfant prend conscience d’être une personne à part entière.

Pour l’heure, mon Petit Chaton sait :

  • utiliser une cuillère et manger seul comme un grand ; il a commencé à vouloir utiliser de lui même ses couverts à 14 mois

  • enlever quelques uns de ses vêtements : au moment du bain, il apprend à se déshabiller seul. Pour l’heure, il n’enlève seul que ses chaussettes mais c’est un bon début. Et, il met ses vêtements sales dans la panière à linge.

  • se brosser les dents ; je lui donne de temps en temps la brosse à dents (sans dentifrice) quand je me lave les dents afin qu’il commence à saisir l’importance de prendre soin de soi

  • se frotter le corps pour se laver sous la douche

  • nettoyer la table sur laquelle il vient de manger et de faire quelques dégâts.

  • mettre des détritus à la poubelle

  • ranger ses jouets et ses peluches

En ce moment, nous commençons aussi d’autres apprentissages : se laver et se sécher les mains (on a installé une petite table et une bassine dans la salle de bains) et aller sur le pot.

En tant que Maman, je trouve essentiel d’encourager mon Petit Chaton chaque fois qu’il essaie de développer une nouvelle compétence (avec plus ou moins de succès). Je lui demande régulièrement s’il a besoin de mon aide et s’il la refuse, je n’insiste pas en le laissant oeuvrer seul. En même temps, j’ai bien compris aussi que ces apprentissages présupposent de la patience parentale car, oui, apprendre à manger seul sous-tend une vraie catastrophe les premiers temps. Mais, plus l’enfant s’entraîne et plus il progresse.

Petite remarque : j’ai constaté quand même que mon Petit Chaton passe rapidement d’une émotion à l’autre pris par des accès de colère quand il est frustré de ne pas réussir ce qu’il veut. Il veut de l’aide et il n’en veut pas. Tout à la fois.

Petite remarque 2 : constatant le besoin croissant de mon bonhomme à vouloir faire seul, je n’hésite pas à lui donner de petites missions qu’il accepte sans sourciller tellement fier qu’il est de pouvoir les mener à bien (exemple : Peux-tu aller me chercher ce livre s’il te plaît ?)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s