Mon Petit Chaton et sa poupée


Non, je ne parlerai pas de la différenciation des genres … non, je ne vais pas entrer dans la polémique.

Je tenais juste à parler du bobo du Petit Chaton.

En fin de semaine dernière, je me suis aperçue que le pouce de mon Petit Chaton était trèèèèès abîmé à cause de la succion : certainement une dermatite du pouce caractérisée par des rougeurs, une peau sèche et craquelée.

Je suis passée en pharmacie pour prendre des conseils et savoir comment réagir de manière à soigner au mieux le pouce. On m’a conseillé d’utiliser la crème Cicaplast B5, crème hydratante apaisante, et d’empêcher mon loulou de sucer le pouce.

Tout le week-end, j’ai badigeonné le pouce abîmé avec la crème et j’ai fait diverses poupées pour le protéger. Pour réaliser le pansement, j’ai utilisé une gaze que j’ai disposée sur le pouce et j’ai fortifié avec du sparadrap.

Pour apaiser mon fils, j’ai ressorti la sucette … hé oui … ainsi, il peut satisfaire son réflexe de succion. Ainsi, il peut trouver le moyen de s’apaiser, de se détendre, de s’endormir sans le pouce.

Le pouce ou la sucette ?

Au début, j’étais tout à fait contre l’idée de donner la sucette à mon Petit Chaton, mais, à l’hôpital, alors qu’il devait subir des examens (la prise de sang par exemple), les infirmières m’ont demandé de sortir la « tutu » pour l’apaiser et lui ont donné après l’avoir aspergée d’une solution sucrée.

Finalement, contre toute attente, mon Petit Chaton a oublié la sucette au profit du pouce très rapidement. Là, j’étais vraiment trop contente car je me disais que ça serait pour nous un bel avantage pour dormir la nuit entière. La sucette tombe souvent et il arrive que le bébé pleure dès qu’il la perd la nuit. Et, puis, il faut tout le temps en avoir une à portée de main car, sinon, vlà la crise ! Au contraire, avec le pouce, le Petit Chaton est dépendant : le pouce ne tombe jamais, il ne se perd pas.

Seulement, je me rends compte maintenant qu’un petitou qui suce le pouce n’est pas facile à gérer. En effet, il est plus facile d’avoir un certain contrôle sur l’usage de la sucette. Je vais parler de moi … Petite, j’ai sucé mon pouce trèèès longtemps (ok, je l’admets, je l’ai mis à la bouche jusqu’à 11 ans passés). Ma mère avait beau tout essayer pour me faire passer cette envie, c’était chaque fois un échec cuisant. Je me souviens trop bien du goût amer du vernis dégueulasse qu’elle me mettait sur l’ongle du pouce avec l’objectif de m’empêcher la succion mais en vain … En conclusion, il est bien plus difficile d’empêcher un enfant de sucer son pouce que de lui retirer la sucette.

Petite info :

  • 8 bébés sur 10 sucent leur pouce sur la planète et, après 2 ans, ils ne sont plus que 4 sur 10.

  • En général, les enfants perdent l’habitude de sucer entre 1 et 3 ans.

A lire :

http://assmat.bruz.pagesperso-orange.fr/autres/img474a.pdf

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s