J’écoute mon coeur de maman


Hier, je n’étais pas au mieux de ma forme car, à force de réfléchir dans tous les sens pour trouver la manière de résoudre le problème des couchers difficiles, je me suis heurtée à des discours un peu trop disqualifiants.

En effet, je me suis d’ores et déjà rendue compte que dès lors qu’on parle d’ « éducation bienveillante », on peut se faire rapidement taper sur les doigts. Les gens imaginent que, sous prétexte qu’ils adoptent une autre façon de fonctionner, je les juge implicitement comme « malveillants » puisque je prône la « bienveillance ». Or, clairement, loin de moi l’idée de cloisonner ainsi de manière manichéiste. Chacun voit midi à sa porte et chaque parent peut avoir une vision différente de l’éducation. Là où je deviens critique c’est quand on abîme un enfant, quand on maltraite un enfant … là, pour moi, c’est intolérable.

Revenons un peu à nos moutons, hier, on m’a fait comprendre qu’en tâtonnant pour trouver « la » solution qui convient à la fois à mon Petit Chaton et à nous, ses parents, je me perds. Apriori, les petitouts pourraient être des petits êtres malfaisants qui cherchent à imposer leur bon vouloir et que si mon fils refuse de dormir c’est pour mieux m’enfumer. Il semblerait que les enfants prennent vite de « mauvaises » habitudes. Et, en me démenant pour trouver un point d’équilibre, je permets à mon loulou de s’ériger comme dominant dans une relation où il mène la danse en faisant des caprices. Au vu de ces réactions, je me suis mise à douter de moi et de ce que me dictait mon coeur de maman.

Finalement, je me rends compte jour après jour que le plus important en devenant maman est d’agir avec bon sens et Amour mais aussi de faire ce qu’on croit être le meilleur pour être parfaitement à l’aise dans ses pompes. Je suis convaincue que laisser pleurer mon fils dans son lit au moment du coucher parce qu’il refuse de dormir n’est pas la solution idéale. Je n’aurais pas été à l’aise en le laissant seul en larmes dans son lit à exprimer son mal-être du moment. Ca m’aurait rendu malade. Alors, j’ai préféré faire autrement mais, à ce moment-là, c’est une décision en adéquation avec ce que je suis que j’ai prise. Je crois qu’il est important de s’écouter. Alors, oui, un tel n’est pas du même avis que moi et alors ? C’est qui le parent du Petit Chaton, c’est MOI ! J’ai suivi mon intuition et je me moque de la manière dont on peut me percevoir en tant que maman.

Je ne pense pas que mon fils fasse des caprices pour imposer sa volonté. Je crois plutôt que s’il refuse le coucher c’est qu’il essaie de me faire comprendre un mal-être et que c’est à moi, parent, d’assainir la situation pour permettre à mon enfant de pouvoir se coucher sereinement. Il  n’agit pas contre moi. Il exprime quelque chose à sa façon. Après, évidemment, je n’ai pas le décodeur donc ce  n’est pas chose aisée de réagir de façon adaptée immédiatement. Souvent, ça demande de se remettre en question et de tâtonner pour trouver une solution qui convienne (peut être pas « la » solution idéale car rien est idéal) mais tout au moins une solution respectueuse à la fois de l’enfant et du parent.

Vous en pensez quoi ?

J’ai passé mon petit coup de gueule … je me sens mieux !

Publicités

Une réflexion sur “J’écoute mon coeur de maman

  1. Je pense que a l époque votre fils avait des angoisses il avait peur de dormir seul. Peut être que il avait besoin de votre attention la journée. Moi je l aurais laisser pleurer mais la journée je lui aurais montrer que je l aime et j aurai jouer avec lui. dsl pour orthographe. Je dit pas que je donne une Education bienveillante mais j ai un enfant hypersensible pour qui l Education autoritaire ne fonctionne pas. Alors je me suis remis en questions et mon enfant va mieux. Mais c est dur de changer. Je dirais que je suis moitie autoritaire moitie bienveillante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s