Moi tout seul … vers l’autonomie pas à pas


Juste une petite prise de notes à partir de l’émission Maternelles du 22 juin 2013, émission à laquelle participait Isabelle Filliozat.


Autonomie = « je me dirige par mes propres lois »

Comment on fait pour aider nos enfants à grandir ?

En réalité, si on se nourrit suffisamment de moments de câlins et de moments de jeux, on peut conduire vers l’autonomie tout en continuant à se sentir utile.

Les premières revendications d’autonomie se manifestent par exemple quand l’enfant appelle la maman au moment de la faim, quand l’enfant veut se retourner seul, quand l’enfant crapahute … quand un enfant acquiert une capacité, il veut être autonome (il commence à savoir marcher, il veut marcher).

Souvent, en tant que parents, on est un peu trop sur-protecteur (quelque part, c’est un peu notre rôle de parent de voir le danger, de protéger l’enfant en assurant la protection de ce dernier) mais, parfois, en voulant être utile et en voulant protéger, on oublie d’aider l’enfant à développer son auto-protection.

Il est bon d’accompagner l’enfant mais il faut éviter clairement les « attention », « tu vas te faire mal » ou d’aider un peu trop le petitout … pour laisser l’enfant développer son indépendance.

En tant que parent, il faut garder à l’idée qu’être à côté tout en étant une personne de référence est tout à fait envisageable. Cela permet de favoriser l’autonomie de l’enfant.

La notion de responsabilité : développer l’autonomie va obligatoirement développer la responsabilité par voie de conséquence.

Les limites à l’autonomie ?

Il faut savoir évaluer si l’enfant est prêt à franchir une étape : observer, être vigilant, savoir décomposer ce que l’enfant demande en compétences ainsi on anticipe les risques possibles pour aider (si nécessaire) l’enfant à bien y répondre.

Pour aider :

  • On montre

  • On fait avec

Plutôt que de dire « oui » ou « non » à une demande d’autonomie, on va plutôt dire « oui » au besoin mais pas forcément à ce que l’enfant demande comme solution.

Exemple :

L’enfant veut aller à l’école tout seul. J’entends que tu veux grandir et faire seul, tu peux aller en vélo avec un copain à tel endroit.

Remarque : certaines mamans ne sont pas super-protectrices mais s’adaptent au gros besoin de l’enfant d’être rassuré.

Livres à lire sur le sujet :

L’autonomie, mode d’emploi d’ Etty Buzyn

Responsabiliser son enfant de Martin Duclos et Germain Duclos, collection du CHU Sainte-Justine pour les parents.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s