Il court toujours plus vite mais ….


Il y a encore peu de temps, je n’arrêtais pas. J’étais sur tous les fronts, tout le temps. Je me levais le matin et je commençais déjà à remuer de tous les côtés pour assurer. Oui, assurer. Je ne souhaitais aucunement que mon rôle de maman puisse mettre en péril mon rôle d’amoureuse, mon rôle de maîtresse de maison, mon rôle de formatrice au travail …. je me couchais le soir et je n’avais pas pris la moindre minute pour moi. Malgré ma bonne volonté et ma motivation, je ne parvenais pas à me dire le soir venu que j’avais fait tout ce que je voulais. Je me crée des plannings à la journée en omettant souvent que la journée ne dure que 24h. Ainsi, une fois que je me mettais au lit, je me disais que je n’avais pas atteint mes objectifs et je m’endormais frustrée. Seulement, tout ça ne peut durer qu’un temps : on ne peut pas tenir ce rythme effréné sans y laisser un peu de soi. A force de courir partout, j’avais le sentiment de me perdre dans ce tourbillon de vie. Logique me direz-vous. J’ai pris mesure du désastre mais, engluée dans cette tornade, il était bien difficile de prendre du recul et de dire « stop ». Mais, clairement, c’était la solution. On gagne du temps à perdre du temps, à prendre du temps pour soi. En effet, ça permet tout de même d’être  plus efficace. C’est une chose que j’avais oubliée et qui, pour autant, doit faire partie des priorités que l’on se fixe afin de tenir le coup, afin de pouvoir garder le sourire aux lèvres. Se priver de moments à soi est une impasse ; ça ne mène nulle part si ce n’est au « burn out » dont on entend de plus en plus parler. Je crois qu’il est INDISPENSABLE de s’accorder dans la journée des moments juste pour nous, de se poser pour apprécier à sa juste mesure un moment (passer du temps en famille à table le soir autour d’un plat concocté maison avec Amour par exemple). Les petits bonheurs du quotidien doivent être mis en avant pour garder en tête des kiffs qui sont là pour maintenir à hauteur son réservoir affectif. Je vous avais parler de cette drôle de bestiole dans divers posts précédemment.

Mon kiff du jour : mes deux chéris sont partis le sourire aux lèvres suivre le rallye et, moi, pendant ce temps, j’ai pris du temps pour faire une bonne séance de sport (oula que j’ai transpiré !!!) et, là, je suis posée devant la télé (je peux suivre les reportages de 50’inside sans avoir à faire avec le bavardage intempestif de Petit Chaton) tout en écrivant ce petit post. Cet article ne fait que confirmer qu’il est important de perdre du temps, prendre du temps pour moi pour être plus dispo au moment où ils rentreront. Ah, tiens, justement, j’entends la voiture arriver. Je vais quitter le blog, éteindre la télé et écouter attentivement tout ce que mon Petit Chaton aura à me raconter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s