Vous auriez fait quoi vous ?


Lundi soir, je prends mon Petit Chaton dans mes bras ; je le trouve un peu chaud mais le thermomètre ne s’affole pas puisque la température est normale. Malgré tout, je lui fais prendre un bain un peu plus froid que d’habitude histoire de le rafraîchir. Ca n’a pas vraiment l’effet escompté car je le trouve tout aussi chaud après et, pourtant, toujours aucune fièvre. Bon. Pas grave, je dois psychoter. J’en reste là constatant, cependant, que mon fils refuse de manger ce soir-là. A 22h30, il nous appelle en nous demandant à boire. Mon conjoint y va et revient en me disant que notre Petit Chaton est brûlant. En effet, il a 39.6°C de fièvre. Aussitôt, on lui donne du Doliprane. Dès lors, mon fils est mal et ne parvient pas à se rendormir. Vers minuit, la fièvre n’a quasiment pas chuté puisque nous frôlons encore le 39°C et, en prime, il se met à hurler par moments (certainement des pics de douleur) en se plaignant à la fois de la tête et du ventre. Je continue à mettre un gant humide et frais sur son front. Il n’a pas habillé chaudement : couche, short et t-shirt. Je le fais boire. Il refuse la douche.  On n’arrive pas à faire chuter la température. On décide d’appeler le 15 et le docteur en ligne nous dit de redonner du Doliprane seulement 2h après la dernière prise. On refuse. La notice précise bien qu’au pire on peut donner du Doli toutes les 4h mais que la « norme » est toutes les 6h quand même. Percevant le mal-être de notre bonhomme, on se rend aux urgences. On nous dit que nous avons bien fait de venir. En pédiatrie, on fait faire un examen clinique à mon fils, examen qui se révèle être normal. Le docteur nous dit de laisser faire les choses (très certainement d’autres symptômes vont apparaître dans les heures à venir) et de consulter si jamais ça perdure le mercredi suivant, après 48h.

Le lendemain, la fièvre est toujours bien présente car on frôle toujours le 39°C (voire on le dépasse) malgré la prise du Doliprane. Mon fils mange peu. Dans la nuit du mardi, il est tellement chaud que je lui fais prendre une douche à 2h du matin. Ca lui a fait le plus grand bien puisqu’il a retrouvé les bras de Morphée aussitôt après. J’avais été à la pharmacie prendre de l’Advil pour alterner aussi avec le Doliprane afin de faire tomber la fièvre.

Mercredi matin,  Petit Chaton désire manger. Je lui donne une compote qu’il renvoie aussitôt après. La fièvre n’est plus là par contre. Je prends rendez-vous chez la généraliste. Lors de la consultation, elle fait un examen clinique qui se révèle normal et conclut en me disant « votre fils n’a rien ». J’ai eu droit à tout un laïus pour m’expliquer qu’il ne faut pas s’enflammer si fièvre il y a à moins que celle-ci perdure plus de 48h, que ce n’est pas grave, que c’est le système immunitaire de mon enfant qui se met en place … bref, elle me fait une bien jolie leçon en m’expliquant qu’il n’y avait pas lieu d’aller aux urgences ni même de consulter. Sur le carnet de santé, ma généraliste (elle suit mon fils depuis sa naissance) a écrit grosso modo que la consultation avait été faite pour « rassurer les parents ». J’ai moyennement apprécié.

Vous auriez fait quoi à ma place ? Vous l’auriez pris comment ce petite commentaire ? Dîtes-moi !

Publicités

Une réflexion sur “Vous auriez fait quoi vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s