Fibromyalgie # 4 – A chaque jour suffit sa peine


Mercredi 16 novembre, je suis allée voir le généraliste pour demander un arrêt maladie. Au moment de me lever pour aller au travail, il m’était impossible de me lever du lit. Les jambes coupées, cotonneuses et très douloureuses. Des courbatures dans tout le corps. S’ajoutent bien entendu des picotements, des démangeaisons et des fourmillements.Mon corps ne répondait pas, ne répondait plus.

Cela faisait plusieurs semaines que je tirais sur la corde, que je continuais à mener ma petite vie alors même que les douleurs commençaient à devenir plus intenses et plus fréquentes mais je ne voulais pas en tenir compte.  Dans ma petite tête, il me fallait poursuivre : me lever tous les matins pour assumer ma journée de travail, me rendre aux deux journées de formation qui m’attendaient, gérer au mieux le quotidien à la maison (ménage, cuisine, rangement …), être la « meilleure » des chéries et des mamans … beaucoup trop de pressions pour un corps fatigué et malade. Je me doutais bien que ça ne tiendrait ad vitam aeternam … le 16 novembre dernier, mon corps a lâché !

Rien d’étonnant ! Une tension qui voisine à peine 10 ! Physiquement, j’étais à bout !

Depuis, je cumule les arrêts puisque, même avec la meilleure des volontés, quand j’ai voulu reprendre le boulot le 05 décembre, mon corps n’était pas prêt. Impossible de mener sa vie professionnelle quand on peine à marcher plus de 250 mètres, quand on ne peut pas mouvoir son fauteuil car ça demande trop d’efforts à ses bras endoloris, quand on est fatigué au moindre effort … Je suis au repos jusqu’au 02 janvier inclus.

J’ose espérer que je vais pouvoir reprendre le travail au début de l’année 2017.

Liste des symptômes ressentis durant cette poussée fibromyalgique :

  • Fatigue
  • Douleurs aux mains et aux pieds
  • Douleurs le long de la colonne vertébrale
  • Douleurs au niveau des épaules
  • Douleurs au niveau de la cage thoracique
  • Courbatures diffuses à longueur de journée
  • Picotements, démangeaisons, fourmillements
  • Sensations de brûlures au niveau des pieds qui m’empêchent de marcher
  • Impossibilité de serrer les mains , aucune force
  • Jambes qui se dérobent
  • Céphalées de tension
  • Bourdonnements au niveau des oreilles, acouphènes
  • Hyperesthésie et allodynie
  • Hyper-sensibilité à cause du bruit, de la lumière
  • Sécheresse au niveau de la bouche, j’ai tout le temps soif

Avec tout ça, je ne m’avoue pas vaincue et je procède petits pas par petits pas en fractionnant au possible les moindres efforts que je demande à mon corps. Aussi, je dois faire en sorte d’apprendre à ne pas aller au-delà de mes limites et de respecter mon état de douloureuse chronique. Je sais pertinemment que c’est un passage à vide, un passage provisoire et il ne faut pas que ça impacte trop mon moral.

Programme du jour :

 

Comment gérez-vous de vote côté ces mauvaises passes ?

Publicités

8 réflexions sur “Fibromyalgie # 4 – A chaque jour suffit sa peine

  1. Moi je refuse d’écouter mon corps, souffrance où pas je m’oblige à un rythme de vie , car si je m’arrête aux cris de mon corps je passerais mon temps assise ou coucher .
    Donc j’apprends à accepter ce dont je suis devenue avec les inconvénients.
    Mais je refuse de lui donner le droit de guider mon corps .
    Je fais un régime sans gluten cela a permis d’adoucir une partie des douleurs avec des hauts et des bas .
    Je ne prends que des plantes , car les médicaments sont inefficaces.
    Je me couche à 20h00 pour détendre mon corps , tous les jours je suis levée à 6h ou 7h00 ou plus tard .
    Je marche tous les jours mal où pas, je fais mes tâches habituelles sur la journée et si trop dur alors je reporte en faisant une pause .
    Les après midi je me repose après ma marché à pied , je lis beaucoup et programme mon lendemain .
    De toute manière si on réagit pas soit même alors notre vie devient un enfer .
    Même si celle ci n’est plus celle que j’avais si je veux alléger mes douleurs avoir une vie de famille alors je suis obligée de me battre .
    OBLIGÉE ….. et ne pas écouter les idiots car sinon on coule …..

    1. Merci pour votre commentaire Dominique. Chacun sa façon de vivre avec la maladie. Je me force aussi à avancer mais, malheureusement, des fois, le corps n’est pas prêt à entendre tant il est épuisé. Actuellement, je ne peux plus marcher (même en forçant) donc je fais avec mais ça ne m’empêche pas de vivre.

  2. Bonjour, j’ai eu les mêmes symptômes que vous et on m’a diagnostiqué la maladie de lyme (malgré test négatif car ils sont très peu fiables). Avec des antibios et traitements naturels sur de longs mois ça va de mieux en mieux. Je vous souhaite bon courage et vous envoie des ondes positiives

    1. Bonsoir Fanny, merci pour votre témoignage. Nous en avions discuté avec ma généraliste. Faudrait peut être que j’en reparle avec le médecin qui me suit actuellement.

  3. Bonjour, je viens de découvrir votre blog tres intéressant
    J’ai également une fibromyalgie.
    Mon médecin pensais que cetais une spondylarthrite mais finalement pense plus à une fibromyalgie. J’ai eu des injections humira qui n’ont rien fait. Depuis août je n’ai plus de traitement, rien. Et la cest tres dure. Ce soir ça ne va pas, cest ce qui la pousse à faire des recherches er des gens dzns le meme cas que moi.
    Courage à vous.
    Dans cette situation je n’ai pas de conseille car cest tres dure. Surtout quand j’ai l’impression que PERSONNE ne comprend ce que cest que de souffrir comme Ca. Ne pas arriver à sortir du lit à cause des raideurs, à boiter …. Cest dur

    1. Bonjour Cake au citron, désolée de lire que vous soyez dans un tel état. Merci pour les compliments concernant le blog, je suis ravie de vous compter parmi mes abonnées. Allez-vous mieux aujourd’hui ? Ici, ce n’est toujours pas la grande forme. Je fais avec. Pour autant, il fallait que je m’occupe de mes machines de linge en retard et j’ai passé l’aspirateur et la serpillière car mon intérieur était dans un sale état. Par contre, là, maintenant, je suis totalement vide. Mes mains tremblent au possible. Peut être une hypoglycémie ? Je ne sais pas. En tous les cas, je suis rincée. Bonne et douce journée à vous en espérant que vous ayez du répit en termes de douleurs.

      1. bonjour, ça peut aller oui. le moral de on côté est un peu remonté, donc ca va . La hanche toujours pas bien. mais bon faut faire avec.
        ah c’est génial, quand on se sent dans un logement propre ça aide à avoir le moral je trouve. Je n’ai pas de machine a laver rrrrrrrr je lave a la main depuis 10 ans, pas évident. Parfois je ne peux pas à cause des douleurs à l’épaule mais on fait avec . ca s’arrangera …. bonne journée , merci pour votre message.
        Pour l’hypoglycemie, je ne sais pas, essayez de manger un peu se sucre, un verre d’eau ça devrait passer. Ou asseyez vous un moment. A force de forcer ça peut nous faire des mini malaises comme ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s