Avoir une aide ménagère quand on est fibromyalgique


Et dire qu’avant la fibro j’étais une vraie fée du logis … une maniaque quoi !

Maintenant, c’est une toute autre histoire dans la mesure où, physiquement, il m’est impossible d’assumer les tâches ménagères du quotidien.

repassage_a_domicile

Aujourd’hui, je vais vous parler du parcours du combattant que j’ai entrepris dernièrement pour bénéficier d’une aide à domicile quand je suis en situation de crise sévère. Mais, l’idée est aussi d’en bénéficier quand je vais mieux et que je suis amenée à travailler car, clairement, je suis incapable de faire ma journée et, ensuite, de me lancer, telle une tornade blanche, dans l’entretien de la maison tant je suis vidée.

J’envisage cette aide ménagère pour faire le gros du travail (gros ménage, récurage, aspirateur, vitres … les choses qui me semblent difficiles d’assumer du fait des douleurs) et j’apporterai des retouches « mineures » pour mon confort personnel entre les visites.

Quelle fut ma démarche ?

  • Demander au médecin généraliste de me fournir une ordonnance médicale précisant mon  besoin d’une aide ménagère (en l’occurrence, j’ai eu droit une prescription pour 4h / semaine)

  • Contacter une association d’aide à domicile, association locale, qui s’occupe de contacter les organismes qui peuvent aider au financement (il est nécessaire de leur souffler les infos parfois) et de monter le(s) dossier(s) :

  • La Caisse d’Allocations Familiales qui octroie une aide pour les personnes qui ont à charge des enfants
  • La mutuelle santé : ici, il s’agit de la MGEN qui m’aide à hauteur de 5€ / heure dans la limite de 20 heures / moi. Cela me donne droit à 80 euros par mois sous forme de CESU (Chèques Emploi Service). Cette aide la mutuelle me sera attribuée qu’à la condition d’être en arrêt maladie. Pour autant, je compte faire, si je suis amenée à reprendre le travail, un courrier que j’adresserai à la direction de l’antenne pour préciser que la fibro est une maladie chronique qui génère une fatigabilité extrême qui m’empêche de mener de front mon activité professionnelle et l’entretien de la maison de manière à obtenir une dérogation (c’est faisable apriori !)

La responsable de l’association d’aide à domicile est venue chez moi pour faire le point sur mes besoins et pour obtenir les pièces justificatives pour monter le dossier. Cette visite fut gratuite.

  • Il semblerait que la CPAM puisse aussi accorder quelque chose si jamais on rencontre une situation matérielle rendue difficile par son état de santé (maladie, maternité, handicap, invalidité, accident du travail). Je n’ai pas approfondi le sujet car, d’après ce que j’ai lu, c’est très compliqué à obtenir.

  • On peut aussi voir auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Mairie de la commune dans laquelle on réside. Pour ma part, ça n’a mené à rien.

Quelques autres conseils concernant le ménage :

  • Toute votre maison ne peut pas être propre tout le temps mais des parties de la maison peuvent être parfaites tous les jours. En gros, il faut envisager qu’on peut faire l’entretien de la maison avec un système de rotation (Voir le concept de Fly Ladies)
  • Déléguer : le conjoint et les enfants peuvent aussi assumer des tâches ménagères et nous soulager au quotidien.
  • Adopter des postures adaptées : les bras près du corps, un dos déchargé, utiliser des moyens ergonomiques, changer souvent de tâches
  • Eviter de passer l’aspirateur ; cette action ravie les douleurs du dos, des épaules et des bras. Mais, si l’on ne peut pas faire autrement, choisir un aspirateur léger pour minimiser le poids sur le dos et les bras.
  • Faire la vaisselle provoque des douleurs au niveau du dos que l’on peut minimiser en posant une jambe sur un tabouret de façon alternée pour décharger le dos. On peut aussi utiliser, parfois, de la vaisselle jetable également.
  • Faire le vitres : on ne les nettoie pas toutes le même jour à la suite l’une de l’autre et privilégier au contraire un nettoyage dans la durée (une vitre par jour).

En conclusion, le maître mot est de s’économiser. On peut faire le ménage, bien entendu, mais à condition de le faire de façon intelligente pour ne pas aller au-delà de nos limites en respectant notre corps douloureux qui a besoin d’alterner les pics d’activité avec les phases de repos. On doit décomposer une tâche pour pouvoir la mener à son terme sans souffrir ensuite.

 

Publicités

Une réflexion sur “Avoir une aide ménagère quand on est fibromyalgique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s