Il devient pudique : « ne me regarde pas quand je suis tout nu »


Une étape de plus …

51dmoq3xshl-_sx378_bo1204203200_

Depuis deux ou trois jours maintenant mon fils refuse que son père ou moi le regardions quand il est tout nu : quand il s’habille, quand il va aux toilettes … Il est l’heure de la pudeur pour mon petit bonhomme et, clairement, on se doit, nous, parents, de la respecter.

Effectivement, entre 4 et 5 ans, au moment de la conscience de soi liée à l’acquisition de la propreté et à l’apprentissage de la socialisation à l’école maternelle, la pudeur commence à se manifester chez l’enfant. C’est un moment décisif dans son développement. Il s’agit d’une étape clef de la construction identitaire de l’enfant.

En acceptant que mon loulou se lave seul, je lui signifie que son corps lui appartient et je l’aide à appréhender la notion d’intimité. Aussi, je respecte son choix quand il demande à ce que je ferme la porte quand il est aux toilettes . Mon fils a besoin que je respecte son corps comme étant « sa » propriété et que je n’envahisse pas son espace intime. De fait, je ne me moque pas des limites qu’il m’impose et qui sont légitimes.

« Tu as entièrement raison, ton corps t’appartient. Tu as parfaitement le droit de décider à qui tu veux le montrer. »

A la pudeur du petit bonhomme doit répondre la mienne (enfin, la nôtre). Il me semble normal aussi, dès lors qu’il demande à ce qu’on respecte sa pudeur, d’arrêter de me laisser voir par lui nue ou en mode déshabillé. Il m’arrive de temps en temps de passer de la salle de bains à ma chambre en petite tenue, il va me falloir changer mes habitudes. En effet, je vais m’astreindre à modifier mon comportement de manière à ce que mon fils puisse constater que je m’engage à respecter sa pudeur naissante. Cela fait déjà un petit moment que je me refuse à prendre le bain avec mon loupiot pour éviter que ce moment de toilette ne prenne un aspect érotisé.

En même temps, je me dis aussi que c’est une manière de « protéger » mon fils des abus sexuels que d’entendre son besoin de pudeur. Un enfant assuré qu’il a le droit de refuser de montrer certaines parties de son corps sera moins vulnérable à des propositions douteuses et saura “dire non”. Apprendre la pudeur, c’est apprendre à respecter son corps et celui de l’autre.

Conseil de Marcel Rufo :

Ressources : Près d’1 enfant sur 5 est victime de violence sexuelle donc autant faire ce qu’il faut pour ne pas que cela se produise impunément !

Dans la mesure où mon fils commence à découvrir l’intimité du fait de sa pudeur naissante, l’idée est de lui apprendre la règle « on ne touche pas ici »

Brochure « on ne touche pas ici » proposée par le Conseil de l’Europe

-> J’en parlerai dans un autre article 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s