Huiles essentielles et fibromyalgie


Depuis un petit moment je suis tentée d’essayer les huiles essentielles pour soulager quelques uns des symptômes que m’impose la fibromyalgie.

huiles-essentielles

Par contre, clairement, j’ai bien conscience quand même que, même si c’est naturel, les huiles essentielles ne sont pas anodines et peuvent se révéler dangereuses si elles sont mal utilisées. Du coup, j’ai passé beaucoup de temps à me documenter, à me renseigner, à chercher l’information la plus sérieuse possible.

Je vous partage ce que j’ai trouvé ici … il s’agit des conseils de Dominique Baudoux, pharmacien et aromatologue, auteur de nombreux ouvrages qui traitent des huiles essentielles.

Je compte utiliser 3 recettes :

  • Une recette olfactive

capture1

  • Une recette pour un bain relaxant

capture2

  • Une recette pour les massages

capture

Les deux dernières recettes contiennent des huiles essentielles particulières (photosensibles), comme la mandarine ou la litsée citronnée, qui font qu’il est préconisé de ne pas s’exposer au soleil après les avoir utiliser.

Attention aussi car le millepertuis et le basilic peuvent provoquer des convulsions.

  • Je remercie Catherine Lorianni-Lescane, aromathérapeute et naturopathe, avec laquelle j’ai échangé pour ces avertissements. Je tiens à préciser que Catherine est aussi l’auteure du livre Fibromyalgie, mon amour : allez jeter un oeil ici pour en savoir plus !

En prime, je tiens à préciser que j’ai eu droit aux très bons conseils d’Aude Maillard, Docteur en pharmacie qui pratique l’aromathérapie et l’olfactothérapie, que je remercie infiniment du temps qu’elle m’a accordé et des réponses qu’elle m’a apportées.

Aude Maillard me rappelle l’importance de mobiliser mes muscles de manière douce en pratiquant, par exemple, du yoga. Elle a tout à fait raison. Ceci étant, ma pratique est mise entre parenthèses en ce moment du fait de l’intensité des douleurs mais je m’oblige tout de même à bouger un minimum car, clairement, l’immobilisme n’arrange rien, tout au contraire.

L’aromatologue et enseignante en aromathérapie scientifique, à la faculté de Pharmacie de Tours, préconise également d’utiliser en plus une synergie à appliquer sur les surrénales à raison de 20 gouttes pures matin et midi en cure de 3 semaines (pour remonter l’énergie générale).

He thym satureoides 5 ml
He pin Sylvestre 10 ml
He épinette noire 10 ml
He ravintsara 5 ml

 

Publicités

Une réflexion sur “Huiles essentielles et fibromyalgie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s