On en parle du viol conjugal …

On parle de plus en plus des violences conjugales, des coups portés contre les femmes (mais aussi les hommes) dans un couple et je trouve que c’est déjà une très belle avancée pour la reconnaissance des victimes.

Pour autant, la violence conjugale peut aussi être un viol et, là, ça devient plus compliqué d’en parler ouvertement car, sous prétexte qu’il s’agit d’un viol conjugal, cet acte est dédramatisé, décrédibilisé voire tout bonnement toléré. Comment imaginer qu’un homme puisse violer sa femme ? Seulement, selon quelques études,  le viol conjugal pourrait représenter 30% des viols commis en France.

violence_viol-696x390

Commençons par définir le viol :

« Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’elle soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte ou surprise est un viol ».

Selon la loi de 1980

Il faut savoir tout de même que le viol entre époux est reconnu par un arrêt de la Cour de cassation, datée de 1990, et cela légitime le fait qu’une femme peut s’opposer légalement au postulat de la soumission au désir de son mari. Le fait est que, sous prétexte d’être marié, on ne dispose pas du corps de l’autre, sans tenir compte de son accord.

En 1994, le Code pénal reconnaît comme circonstances aggravantes les violences commises par un conjoint ou un concubin.

Voir ci-dessous le court métrage coup de poing  « Je suis ordinaire » de Chloé Fontaine qui dénonce le viol conjugal :

Voir ci-dessous un extrait du Projet Crocodiles, histoires de harcèlement et de sexisme ordinaires mises en bandes dessinées :

croco

Pour contacter le Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) dont le dessein est de dénoncer les situations intolérables que sont ces actes punis par la loi :

Je décide de vous parler de la St Valentin le lendemain … # anticoformisme !

Je classe cet article dans la rubrique « coup de gueule » car, honnêtement, je trouve que cette fête est devenue vraiment trop commerciale.

saint-valentin-texte-carte-gratuit-pour-la-st-valentin-modc3a8le-texte-carte-gratuit-saint-valentin

Je suis de celles qui profitent de cette journée pour dire à mon homme que je l’Aime et, généralement, je lui offre une petite bricole, j’avoue. Vous me direz que je suis en pleine contradiction avec mes propos ci-dessus mais … pas tout à fait … Disons que j’ai tendance à vouloir profiter de chacune des occasions pour fêter les petits bonheurs du quotidien. Cette année, j’ai offert un cadeau à mon amoureux mais je lui ai offert le week-end dernier. Il faut dire que ce fameux 14 février 2017 n’était pas le meilleur créneau pour festoyer vu que mon chéri était cloué au lit avec une grippe doublée d’une gastro. En prime, la maîtresse a prévu ce soir-là, à 18 heures, une réunion pour nous présenter le cahier de réussite qui sert les évaluations en cette année de moyenne section. Nous avons dîné avec des saucisses de Strasbourg et  de la purée, quel festin ! Mais, au final, le plus important n’était-il pas d’être ensemble lui, moi et le fruit de notre Amour, notre merveilleux loulou ? On remet à plus tard notre petit repas à deux, notre moment en amoureux qui coupe court à la routine de tous les jours : notre petite célébration. Ce n’est pas si grave ! Au contraire, on fait dans l’anticonformisme et j’assume pleinement.

Pour autant, clairement, je suis aussi de celles qui considèrent que l’Amour et le « je t’Aime » n’est pas l’apanage du 14 février. A mes yeux, l’Amour doit se fêter tous les jours à force de mots tendres, de petites attentions, de regards complices, de câlins, de doux baisers … et ça ne se limite pas non plus à un Amour que l’on exprime à son amoureux /se mais plutôt à celui qu’on dédie à tous ceux qui sont chers à notre coeur : la famille, les amis …

Pour satisfaire votre curiosité, j’ai offert un porte-clés à mon amoureux. Je l’ai trouvé sur le site Happybulle : il ressemblait à celui-ci  et il était personnalisé avec la date de notre rencontre (01/04/2016) et une phrase de notre fils (« je t’aime de tout mon coeur de toute ma vie de moi »).

porte-cle-personnalise-calendrier-medaille-gravee-bois-rectangle-55x35-mm

Ressources pour expliquer aux enfants ce qu’est la St Valentin :

Qu’est-ce que la St Valentin ? Vidéo 1 jour, 1 question ICI à propos de la fête des amoureux.

Parano toi même ! & son petit sondage

Je tenais à demander à mes très chers lecteurs leurs avis …

oui, oui, faisons un petit sondage …

J’explique rapidement :

Chez mes beaux-parents, j’ai droit à des « chez moi, tout se passe bien » / « oh ben avec moi, il ne bouge pas » / « quand il est avec moi, il est très sage » … et, là, ça me met direct en rogne (la tension monte d’un coup d’un seul mais je prends sur moi et je fais comme si ça ne me touchait pas, mode Tefal enclenché !)

Mais, dans ma tête, ça bouillonne : ça veut dire quoi ? ça veut dire qu’avec moi obligatoirement ça se passe mal ??? Perso, je prends ça comme une petit tacle bien placé et je fulmine intérieurement … huuum, zeeeen !!! On respire !

J’en parle bien entendu au chéri et, là, il me répond que je vois le mal partout et que je me sens tout le temps agressée ! Clairement, ses parents ne voient pas les choses de cet oeil, c’est juste une façon de parler !

Seulement, dernièrement, je sors au chéri innocemment « tiens, avec moi, … » et, là, de suite, il s’offusque (comme je fais avec ses parents) … « euh, meuh non, tu es parano mon chéri » … PARANO TOI MEME !!!

Et, vous, vous voyez les choses comment ?!!!

Une journée, une seule ???

Vous le savez  (puisque tout le monde en parle aujourd’hui), le 08 mars est la Journée Mondiale de la Femme. C’est une journée internationale puisque chaque année dans le monde entier des groupes de femmes la célèbrent. Elle est également célébrée à l’ONU et, dans de nombreux pays, c’est un jour de fête nationale. Dans plusieurs pays de l’Est, d’Asie, d’Afrique, le 08 mars est un jour férié. En Italie, le brin de mimosa est associé à la Journée de la femme. En Bulgarie, les hommes offrent un bouquet de leurs à leurs collègues femmes, leur mère, leur femme … En Arménie, le 08 mars marque le premier jour d’un mois entier dédié aux femmes et au cours duquel on leur offre des fleurs.

L’idée dune Journée internationale de la femme s’est fait jour au tournant des XIXème et XXème siècles. Au moment des mouvements révolutionnaires socialistes européens du début du XXème siècle, les insurgées étaient des femmes ordinaires (des ouvrières, des mères de famille, des femmes de soldats …) qui ont vu leurs droits et leurs valeurs ignorés. La Journée de la Femme a été officialisée en 1977 par l’ONU. En France, c’est sous François Mitterand que le 08 mars 1982 devient la première « Journée des droits des femmes ».

Alors, évidemment, ça part d’une trèèès bonne intention mais je trouve ça dommageable d’en arriver à célébrer chaque année cette journée. Moi, ça me fait penser à la St Valentin. On ne devrait pas limiter les choses à une Sainte Gonzesse (autrement dit « Journée de la Femme »).  Le respect envers les Femmes devrait se faire 365 jours sur 365 jours !!! Je trouve cela limite humiliant par ailleurs, la mise en exergue d’une différenciation qui ne doit pas exister dans le Monde d’aujourd’hui.

Non mais après, par contre, je trouve ça bien de vouloir promouvoir l’égalité homme-femme mais là où ça me dérange c’est que, malheureusement, elle ne soit pas de mise dans le Monde dans lequel nous vivons au vu du nombre de Femmes qui se sont battues pour que nous puissions prétendre à cette équité.

Cette année s’ajoute l’opération « mettez du rouge »  : des hommes sont invités à poster leur portrait avec les lèvres maquillées, portrait accompagné de ces quelques mots « Je suis un homme. Si une femme se fait agresser devant moi, je m’engage à prendre sa défense ». Même Patriiiiick Bruel, mon chouchou, s’y est mis. Il manquerait plus que ces Hommes témoins d’une telle agression restent les bras croisés … Par contre, là où c’est intéressant c’est que l’on fait un focus sur les violences conjugales qui, malheureusement, sont encore bien trop présentes.

Cela dit, je tiens ces propos dans un pays où nous sommes quand même bien loties. Toutes les femmes ne sont pas libres et là, c’est horrible. J’ai la chance d’être née dans une démocratie et je remercie vraiment mes aînées de s’être battures pour que nous ayons le droit de nous exprimer, le droit de voter, le droit d’exercer une profession, le droit d’avoir un compte en banque, le droit d’avorter … Merci à elles, merci à ces héroïnes du passé.

En 2014, le thème décidé par l’ONU pour cette Journée de la Femme est « L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et pour tous ».

Avec beaucoup de gentillesse, ce matin, mon chéri m’a dit « bonne fête » … merci !

Seulement, si cette fête pouvait ne plus exister juste parce que toutes les Femmes seraient libres, toutes les Femmes seraient respectées, toutes les Femmes seraient considérées comme l’égal de l’homme … alors, là, oui, ça serait une belle victoire !

Burn Out

Un petit moment que je ne suis pas venue publier ici mais, pour autant, je ne vous oublie pas.

Avec la reprise du travail (à temps plein), j’avoue que j’ai eu quelques difficultés à trouver du temps pour (pour mon blog !) préférant me poser les seuls moments où j’avais quelques minutes de répit.

Dernièrement, j’ai vu la docteur et elle m’a dit que j’étais à la limite du Burn Out … Là, sincèrement, j’ai pris peur !

Depuis ce rendez-vous, j’essaie tout bonnement de prendre mes précautions pour sortir la tête de l’eau et m’accorder du temps pour moi, pour me changer les idées, pour m’aérer la tête …

En faisant quelques recherches sur Internet, j’ai mis le doigt sur une méthode (Fly Lady) que je vais aborder dans mes prochains messages sur le blog. Je mise beaucoup sur cette méthode pour une organisation plus efficace à la maison (et aussi au boulot) qui me permette clairement de ne pas me sentir tout le temps frustrée au vu du chaos qu’est devenu notre nid douillet.

En toute honnêteté, j’étais du genre à passer du temps (trop !) à m’occuper du ménage, de la cuisine et d’autres petites choses avant la grossesse … des domaines que je maîtrisais qui me donnaient l’impression de contrôler, situation qui me permettait de me sentir à l’aise dans mes baskets. Mais, depuis que je suis maman, je me rends compte jour après jour que je n’ai plus le temps ou la motivation de faire comme avant. La maison est devenue une mosaïque de choses à ranger. Je cours après le temps et je m’aperçois que les journées de 24 heures sont bien trop courtes pour que je parvienne à faire tout ce que je veux comme je veux. Aussi, mes priorités n’ont pas changé et, malgré tout, ma vie est clairement différente donc, chaque jour, je me dis « c’est le bordel ! » en constatant avec rancoeur que je ne peux pas être parfaite à tous les niveaux. Non, je ne suis pas Wonder Woman !!!

Cette situation me pèse énormément. Je ne parviens aucunement à établir des priorités et tout est important à mes yeux. Seulement, comme je viens de vous le dire, je ne peux pas être sur tous les fronts donc je craque !

Objectif de l’année à venir : m’organiser pour, justement, parvenir à gérer au mieux sans me rendre malade quand un truc n’est pas fait comme je veux !

Aide : méthode Fly Lady à ma façon.

Nous avons acheté une maison et je vais profiter du déménagement (qui se fera dans une quinzaine de jours) pour changer mon fusil d’épaule et instaurer de nouvelles routines (avec l’aide de mon chéri car, après tout, les tâches ménagères et la gestion de la maison sont amenées à être effectuées à deux !) qui puissent me permettre de retrouver une certaine paix intérieure.

Dans les prochains posts, je vous ferai part de cette nouvelle organisation personnelle !

A bientôt.